L’installation d’UL a reçu son approbation dans le cadre du programme d’approbation de laboratoire de la South California Air Quality Management District (SCAQMD).

UL, une organisation mondiale de science de la sécurité, a annoncé aujourd’hui que l’installation d’essais de sécurité pour les appareils et les mesures de contrôle de l’entreprise de Toronto est l’une des quelques installations canadiennes autorisées à effectuer des essais de contrôle des émissions d’oxyde d’azote. La SCAQMD exige les essais de contrôle des émissions d’oxyde d’azote afin d’établir les exigences relatives aux essais pour la région. L’installation d’UL a reçu une approbation de la South Coast Air Quality Management District (AQMD) pour les règles 1111 et 1121 et les protocoles 1146.2 concernant les fours à gaz, les chauffe-eau et les chaudières, respectivement.

« Notre installation a été conçue en tenant compte des fabricants d’appareils à gaz américains et canadiens. Nous sommes maintenant en mesure de faire des essais de sécurité et des essais de rendement, y compris des essais de contrôle des émissions d’oxyde d’azote, à un laboratoire dans le cadre d’un processus simplifié », explique Travis Hardin, gestionnaire du développement de la division Chauffage, ventilation et climatisation d’UL. « Nous voulons accélérer la mise en marché des produits de fabricants canadiens en Californie. »

L’État de la Californie a déterminé que l’oxyde d’azote, qui est produit par l’interaction de la chaleur et de la lumière du soleil avec les émissions émanant d’installations industrielles, de services publics d’électricité, de véhicules à moteur, de la tuyauterie d’échappement des appareils à combustion, etc., était un polluant potentiellement dangereux nuisible à la qualité de l’air. Les fabricants canadiens d’appareils à gaz peuvent maintenant profiter des avantages d’un laboratoire local pour mener des essais sur l’oxyde d’azote, ce qui offre un point d’accès unique au marché lucratif californien.

« Nous sommes très heureux d’avoir reçu un certificat d’approbation nous permettant de mener des essais de contrôle des émissions d’oxyde d’azote à notre installation de Toronto. Cela nous permettra d’offrir un service indispensable à nos clients canadiens de la région », déclare Joe Hosey, directeur général d’UL Canada. « UL est en activité au Canada depuis 1920 et répond aux besoins du marché local. Ces nouvelles capacités de mise à l’essai des appareils à gaz ne sont qu’un autre exemple de la façon dont nous innovons sans cesse pour offrir des solutions qui répondent aux besoins de nos clients. »

Pour en savoir davantage au sujet du laboratoire de combustion d’UL à Toronto, veuillez communiquer avec nous par téléphone au 416 528-6839 ou par courriel à l’adresse : Peter.Nguyen@ul.com.